fbpx

 

Diabolisation

Diabolisation

 

Avec tous les voyages que je fais et les milliers de personnes que j’ai vu de près avec mon métier je constate les cages de la personnalité qui empêchent les humains de s’en sortir.
Une qui s’énerve ce dernier temps est la DIABOLISATION.

 

J’ai envie de vous parler et disséquer ce formatage qui date d’avant le Moyen Age mais qui est devenu paroxystique à cette époque de notre histoire.

 

Les législateurs avaient besoin de régner sur les masses d’une façon simplifiée. Imposer un système de lois et leur faire obéir au carreau. Ceux qui ne les respectaient pas étaient punis et finalement, s’ils continuaient, tout simplement éliminés.

 

Pour ainsi faire ils ont fait appel à l’église. L’église a été depuis la constitution des états l’outil de persuasion et punition. Sa Bible telle qu’elle a été rafistolée présente un modèle d’humain imparfait, qui n’est pas digne de son héritage divin et qui a besoin dans son infantilisme et pulsion destructrice d’être guidé par les soi-disant messagers de Dieu.

 

Réfléchissez un peu : est ce qu’un enfant se développe de la même façon si vous le regardez comme le fils de son père, qui deviendra à son tour un père accompli avec tous les attributs de ce père ou bien un fils indigne, qui s’est abattu de la voie et qui fait honte à son père, qui doit être surveillé par la suite et recadré sans arrêt, qu’on lui dise ce qu’il doit faire pour avoir un brin d’espoir d’être pardonné un jour, comme un prisonnier ?

 

Les enfants sont baptisés en Roumanie à 3 mois. En France, ils le sont à l’entrée dans leur adolescence. Ont-ils le libre choix alors, à 3 mois ou à 10 ans de choisir leur crédo ? qu’est ce qui se passe s’ils disent non à 10 ans, à 3 mois ne pouvant même pas ?

 

Et quand ils choisissent cette religion, ils choisissent finalement, même s’ils ne le savent pas encore, de valider qu’ils sont des fils pêcheurs abattus de leur juste chemin, devant se repentir comme de pauvres minables toute leur vie.

 

Quelle religion plaide à nos enfants qu’ils sont de dignes créatures de sang divin, avec tous les attributs de leur père le créateur coulant dans leurs veines ? Hmmm….je n’en ai pas entendue une seule !!! Pourquoi ? Car ce serait de reconnaitre notre droit divin de LIBRE CHOIX. Et cela ne plait pas à nos législateurs, tels qui se sont installés depuis des milliers d’années aux rennes de tous les pays, Les prédateurs de leur propre espèce, étant capables dans leur folie et asservissement au Roi Pouvoir de l’éteindre de leurs propres mains!

 

Comme je vous disais, les complices intéressés des législateurs-prédateurs étant les religieux, ils ont décidé de tenir les masses avec une fausse doctrine et cacher la connaissance de la vraie nature des humains en cachant les livres, dont les grimoires en faisaient partie au temps anciens, étant les livres de l’expérience des initiés qui étaient transmises de cette façon.

 

Herboristerie, sciences occultes, astronomie, tout ce qui touche à la nature, à la connexion au monde subtil et ses règles, tout ce qui touche à la guérison naturelle, à nos capacités inouïes de nous soigner et nous éveiller par nous-mêmes a été décrété l’œuvre de Satan.

 

Par la suite, ces religieux ont confisqué les grimoires et les livres, une partie étant brulée, une partie gardée en secret. Par exemple, même de nos jours les seuls crus pouvoir canaliser le Diable sont les prêtres exorcistes, car ils avaient le grimoire du sorcier d’avant et donc ils l’utilisaient soi-disant aux fins de défense.
Je n’ai pas entendu d’exorcistes victorieux dans la guerre avec le Diable. Juste des victoires temporaires, des accalmies suivies par le Mal revenant toujours à la charge, la guerre étant créé par l’église, la religion et l’exorciste même.

 

Diaboliser est devenu alors politique d’état. Cette pratique permettait donc se débarrasser de ce qui encombrait un législateur-prédateur cherchant l’obéissance absolue sinon la mort.

 

Pendant le Moyen Age cette pratique a tué des centaines de milliers de pauvres femmes herboristes, des gens connectés au subtil, des gens qui se posaient des questions encombrantes pour le régime ou pour leurs semblables, qui souhaitaient les éliminer.

 

Il suffisait de montrer du doigt quelqu’un comme étant « possédé par le Diable » que ce malheureux stigmatisé finissait souvent sans procès ou avec une ridicule caricature de procès dans les bras de la Mort.

 

Encore de nos jours et de plus en plus je vois se pratiquer la diabolisation, et ce qui me semble fascinant, à tous les niveaux, pas que dans la religion! Dans une famille,  au travail nous avons le bouc émissaire, pareil dans les sphères politiques, même les thérapeutes alternatifs ou les medecins montrent du doigt le mal, souvent inextirpable, la mal-a-dit, mais aussi ce qui tue, les dangers, qui sont souvent créés par suggestion par ces peronnages. Les gourous auto déclares vous signalent les choses ou personnes diabolisés, alors vous n’y touchez plus !

 

Alors j’ai envie de secouer un peu le cocotier. Qui est ce Diable d’abord et pourquoi n’y touchons nous pas ? Parce qu’un gars ou une rumeur l’a dit? Qui l’a vérifié déjà?

 

J’ai étudié de près l’inconscient collectif, qui existe à travers ces organigrammes bien sur d’abord en moi et après dans vous tous.

 

Il y a une peur de mort…qui s’appuie sur tant de morts depuis le Moyen Age, peut être que nous avons tous des mémoires d’avoir été brulés sur bucher ? et nous ne voulons plus souffrir?
Ce personnage, le Diable, il est forcément à l’extérieur, on ne voudrait pas le voir à l’intérieur, n’est-ce pas ? Alors on fuit, on ne veut pas voir, et on se raconte qu’il est à l’extérieur, c’est toujours chez l’autre. Ainsi il prend des proportions surdimensionnées par l’imaginaire non nourri de précision et le Diable devient le bouc émissaire.

 

Réveillez-vous ! Ce n’est pas logique ! Vraiment vous croyez cette sornette ? Si c’était vrai, il y aurait si peu de mal se faire en ce monde, puisque personne ne le reconnait chez lui !
Le contraire est plutôt vrai. Il y a un vrai danger de se dire que la mal est à l’extérieur, c’est que vous ne le cherchez plus en vous, et ainsi vous ne le transformez pas en vous!

 

La vérité c’est que le monde se meurt, l’humanité telle que nous la connaissons est en train de s’exterminer de façon prédatrice et même cannibalesque et la bestialité est aux rennes.

 

Toujours chez les autres ? Vraiment ? Et comment canalisez-vous votre bestialité ? Controllez-vous toujours tout ce que vous dites, ce que vous faites? Créez-vous autour de vous l’harmonie, l’humanité, l’amour, le respect du libre choix, la création? Êtes-vous justes envers vos enfants ? Respectez-vous leur libre choix ? Ou vous laissez-vous dominer par le prédateur qui est en vous, faute de présence qui commandes aux rennes? Et qui va détrôner l’empire du prédateur exterminateur, très chers ? De qui attendez-vous que ça se passe ?

 

Nous avons laissé si longtemps ce personnage régner sur nos talents, sur nos intelligences, nous traire comme des vaches à lait. Non! ce n’est pas le Diable, c’est bien des humains, avec des noms et des responsabilités, qui décident de leur gré de faire le choix d’incarner ce personnage. Des humains perdus, qui se sont perdus. Les autres de l’autre coté les ont validés, se sont laissés faire. Alors oui, maintenant ils prétendent des privilèges et sont capables dans leur folie de s’accrocher avec les crocs et les griffes pour les garder.

 

Pourtant il va falloir traiter avec cette bestialité, qui est en chacun, et se positionner, prendre sa place de roi et reine, avec libre choix, en faisant le juste. Nous sommes venus pour créer un autre ordre sur terre. L’avez-vous tous oublié ? Avez-vous pensé que si vous ne faites pas le juste, l’histoire prendra tout un autre cours ? Pour combien de temps voulez-vous encore laisser le prédateur vous régner ? Quand prendrez-vous les rennes de votre vie et qui le ferra sinon à votre place ?

 

Réveillez-vous, chère gente, il n’y aura personne si vous ne le faites pas, et vous avez déjà vu les conséquences désastreuses chez nos parents, nos grands-parents, qui sont morts esclaves alors quoiqu’ils étaient venus rois.

 

Donnons une chance à nos enfants de rester encore sur une Terre qui peut leur offrir refuge. Changeons l’ordre des choses si pas pour nous, mais pour nos enfants. Redonnons une chance à l’humanité de sortir de cette folie collective qui ne caractérise pas l’être dans son essence. Agissons chacun maintenant, selon ce qui nous semble JUSTE !